Informations

Ressources pour une recherche psychologique fiable

Ressources pour une recherche psychologique fiable



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je suis à la recherche de ressources de recherche fiables en psychologie. Je veux dire « fiable » dans les deux sens suivants :

1. Réplicabilité

Il semble de plus en plus que les effets célèbres que j'ai appris, en tant que profane curieux de psychologie, en regardant des conférences d'introduction ou dans les médias populaires échouent à se reproduire. Il commence à sembler que tout ce que l'on croit savoir sur la psychologie est aussi susceptible de ne pas être faux. En tant que profane, il est assez difficile de traquer tous les effets possibles et les réplications de ceux-ci. Existe-t-il une ressource qui suit l'état de réplication de la recherche psychologique et recueille les différents effets qui sont reproductibles (et qui ne le sont pas) ?

EDIT: j'ai pu trouver ce qui suit qui est en fait assez proche de ce que je cherchais. Ce n'est pas une liste complète mais c'est le genre de chose que je recherche.

https://osf.io/fgjvw/

J'ai trouvé cela via les liens dans la réponse acceptée à cette question SE, qui a été suggérée par un commentateur ci-dessous. Cependant, maintenant, le commentaire a disparu pour une raison quelconque, je ne peux donc pas donner de crédit.

2. "Bipartisme"

Certains domaines de la psychologie sont politiquement chargés. Des choses comme le sexe, la race, l'intelligence, etc., sont naturellement controversées. Il semble que souvent les psychologues professionnels tombent de chaque côté d'un problème donné, chacun insistant sur le fait qu'il a été réglé par la communauté scientifique il y a longtemps en leur faveur. En tant que profane, c'est plutôt frustrant à comprendre. Existe-t-il une ressource « de terrain d'entente » qui permet de suivre la recherche sur laquelle toutes les parties sont d'accord ?


« psychologie » est trop vaste pour cela en général. Mais beaucoup de gens se soucient beaucoup de la réplication et il y a eu de beaux efforts de nombreux laboratoires pour évaluer l'état de la réplication sur le terrain. Klein, et al. (2014). était une tentative.

Cette étude prend la logique habituelle d'inférence sur une population (dans ce cas les « effets ») à partir d'un petit échantillon, elle a donc le problème habituel de laisser incertaine la représentativité de l'échantillon par rapport à la population. Pour ce que cela vaut, je pense que leurs résultats suggèrent que la taille du biais de « partisanerie » possible mentionné dans cette question est faible par rapport à « certains effets sont petits et peu fiables mais les gens les poursuivent quand même ». Bien sûr, les médias scientifiques peuvent choisir sur lesquels de ces exercices de chasse aux lutins ils veulent rendre compte de manière partisane, mais c'est une question différente.

Pour autant que je sache, il n'y a AUCUN terrain d'entente analogue au modèle standard en physique. Bien que de nombreuses personnes intelligentes aient essayé, en 2018, c'est toujours le Far West. Le projet lié n'est certainement pas une référence commune, sa portée est modeste (c'est-à-dire réaliste) et il fait partie d'une petite famille d'études similaires, par exemple voir également Open Science Collaboration (2015) ou Ioannidis, et al. (2014).

Les références

Ioannidis, J.P., Munafo, M.R., Fusar-Poli, P., Nosek, B.A. et David, S.P. (2014). Publication et autres biais de déclaration en sciences cognitives : détection, prévalence et prévention. Tendances des sciences cognitives, 18(5), 235-241.
DOI : 10.1016/j.tics.2014.02.010
PMCID : PMC4078993
PDF : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4078993/pdf/nihms579109.pdf

Klein, R. A., Ratliff, K. A., Vianello, M., Adams Jr, R. B., Bahník, ., Bernstein, M. J.,… & Cemalcilar, Z. (2014). Étude des variations de réplicabilité : un projet de réplication « de nombreux laboratoires ». Psychologie sociale, 45(3), 142.
DOI : 10.1027/1864-9335/a000178
PDF : http://psycnet.apa.org/fulltext/2014-20922-002.pdf
Mise à jour 2017 : https://osf.io/wx7ck/

Collaboration scientifique ouverte. (2015). Estimation de la reproductibilité de la science psychologique. Science, 349(6251), aac4716.
DOI : 10.1126/science.aac4716
PDF : https://osf.io/447b3/download?format=pdf


Réponse courte

Il n'y a pas officiel base de données que je peux trouver qui recueille les différents effets proposés en psychologie et suit comment ils se répliquent. Cependant, des articles de psychologie réputés sont publiés dans des revues professionnelles et sont constamment réexaminés avec des méta-analyses et des recherches supplémentaires, également publiées dans des revues professionnelles.

Les psychologues, psychiatres et thérapeutes professionnels sont tenus de maintenir une connaissance à jour de la recherche psychologique dans le cadre de leurs codes de conduite et d'éthique professionnels.

Longue réponse

Réplicabilité

En ce qui concerne réplicabilité dans votre question, si je ne me trompe, vous faites référence à la démarcation entre la science et la pseudoscience au sein de la psychologie telle qu'elle est évoquée par Karl Popper, dans son livre La logique de la découverte scientifique (1959)

Je voudrais tout d'abord souligner que bien qu'il y ait beaucoup d'arguments qui affirment qu'une grande partie de la psychologie est non scientifique, je vous dirigerais vers Sven Ove Hansson (2013) qui soutient le fait que pour que tout la recherche en psychologie doit être non scientifique (pseudoscientifique), elle doit être non scientifique lorsqu'un article de PsychologyToday (2016) souligne que

la psychologie a été définie par l'application de méthodes scientifiques et les psychologues mènent des recherches précieuses et ont développé des informations clés sur le comportement animal, la cognition, la conscience et la condition humaine.

Je voudrais également vous signaler ma réponse détaillée sur le sujet en méta que vous pouvez lire aux côtés des points de vue des autres.

"Bi-partisane"

Pour ce qui est de "Bi-partisane", Je dirais que professionnel psychologues, psychiatres et thérapeutes ne pas tomber de chaque côté d'un problème donné comme indiqué dans votre question. Bien qu'il y ait quelques privilégiés, ceux qui le font ne sont pas professionnels car ils sont préjudiciables et ne respectent donc pas les codes de conduite et d'éthique professionnels, qui comprennent :

  • Principe général E : Respect des droits et de la dignité des personnes
    du Code de conduite de l'American Psychological Association (APA) (APA, 2017)

    … Les psychologues sont conscients et respectent les différences culturelles, individuelles et de rôle, y compris celles fondées sur l'âge, le sexe, l'identité de genre, la race, l'origine ethnique, la culture, l'origine nationale, la religion, l'orientation sexuelle, le handicap, la langue et le statut socioéconomique, et prennent en considération ces facteurs lorsque vous travaillez avec les membres de ces groupes. Les psychologues essaient d'éliminer l'effet sur leur travail des préjugés basés sur ces facteurs, et ils ne participent pas sciemment aux activités d'autrui ou ne les tolèrent pas sur la base de tels préjugés.

  • Clause 22a-h de la section Bonnes pratiques
    de la British Association for Counselling and Psychotherapy (BACP) Cadre éthique pour les professions du conseil (BACP, 2018)
    1. Nous respecterons nos clients en tant que personnes en fournissant des services qui :
      une. s'efforcer de démontrer l'égalité, de valoriser la diversité et d'assurer l'inclusion de tous les clients
      b. éviter de discriminer injustement des clients ou des collègues
      c. accepter que nous sommes tous vulnérables aux préjugés et reconnaître l'importance de l'auto-enquête, de la rétroaction personnelle et du développement professionnel
      ré. travailler avec des questions d'identité avec une ouverture d'esprit qui respecte l'autonomie du client et être sensible au fait qu'il s'agisse d'une autonomie individuelle ou relationnelle
      e. contester les hypothèses selon lesquelles toute orientation sexuelle ou identité de genre est intrinsèquement préférable à toute autre et ne tentera pas de provoquer un changement d'orientation sexuelle ou d'identité de genre ou ne cherchera pas à supprimer l'expression de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre d'un individu
      F. faire des ajustements pour surmonter les obstacles à l'accessibilité, dans la mesure du possible, pour les clients de toute capacité souhaitant s'engager avec un service
      g. reconnaître quand notre connaissance des aspects clés des antécédents, de l'identité ou du mode de vie de notre client est inadéquate et prendre des mesures pour nous informer auprès d'autres sources lorsqu'elles sont disponibles et appropriées, plutôt que de s'attendre à ce que le client nous enseigne
      h. sont ouverts d'esprit avec des clients qui nous ressemblent ou qui possèdent des caractéristiques familières afin de ne pas supprimer ou négliger ce qui est distinctif dans leur vie. contester les hypothèses selon lesquelles toute orientation sexuelle ou identité de genre est intrinsèquement préférable à toute autre et ne tentera pas de provoquer un changement d'orientation sexuelle ou d'identité de genre ou ne cherchera pas à supprimer l'expression de l'orientation sexuelle ou de l'identité de genre d'un individu
  • Section Fourniture d'un service
    de Code de déontologie de la National Counselling Society (NCS) (NCS, 2018).

    Tout Praticien s'engage à :

    1. Travailler de manière à promouvoir l'autonomie et le bien-être du client et à maintenir le respect et la dignité du client.
    2. Démontrer une conscience professionnelle pleinement développée des questions de diversité ; et spécifiquement ne pas permettre que des considérations de religion, de nationalité, de sexe, d'orientation sexuelle, d'état matrimonial, d'âge, de handicap, de politique ou de statut social influencent négativement le traitement du client. (Voir Annexe B)

    Annexe B : Thérapie de conversion (réparatrice)
    Nous considérons que la pratique de la thérapie de conversion n'a pas sa place dans le monde moderne. C'est contraire à l'éthique et nuisible et n'est pas étayé par des preuves.

    La thérapie de conversion est le terme désignant une thérapie qui suppose que certaines orientations sexuelles ou identités de genre sont inférieures à d'autres, et cherche à les changer ou à les supprimer sur cette base.

    Les orientations sexuelles et les identités de genre ne sont pas des troubles de santé mentale, bien que l'exclusion, la stigmatisation et les préjugés puissent précipiter des problèmes de santé mentale pour toute personne soumise à ces abus. Toute personne ayant accès à une aide thérapeutique devrait pouvoir le faire sans craindre d'être jugée ou de subir des pressions pour changer un aspect fondamental de qui elle est.

    1. La Société respecte la diversité sexuelle dans le cadre de son approche de la diversité, de l'égalité et de la responsabilité sociale.
    2. La Société ne considère pas l'homosexualité, la bisexualité, les états transsexuels et transgenres ou l'asexualité comme des pathologies, des troubles mentaux ou des indicateurs d'arrêt du développement. Ce ne sont pas des « symptômes » que les conseillers doivent traiter dans le sens d'essayer de les modifier ou de les supprimer. Les conseillers doivent en tout temps respecter les meilleurs intérêts de leurs clients.
    3. Les praticiens doivent reconnaître les limites de leur pratique, de leur formation et de leur expérience en matière de sexualité et, si nécessaire, référer le client à un thérapeute expérimenté pour une aide spécifique.
    4. Si les croyances personnelles, théoriques ou religieuses d'un praticien l'empêchent de travailler sans porter de jugement avec un client lesbien, gay, bisexuel ou transgenre, ou s'identifiant comme asexuel, le client doit être référé à un autre thérapeute.
    5. Aucun membre ne doit offrir des conseils qui cherchent à changer l'orientation sexuelle ou à influencer l'identité de genre (SOCE, thérapie réparatrice, de conversion ou de réorientation, ou thérapies similaires sous d'autres noms).
    6. Il ne faut pas offrir de counseling qui cherche à éliminer ou à réduire l'attirance pour le même sexe chez les clients.

    Veuillez contacter la Société pour plus d'informations si nécessaire.

La clause 22a-h de la section Bonnes pratiques du cadre éthique du BACP pour les professions du conseil et l'annexe B du code de pratique éthique du NCS suivent le UK Council for Psychotherapy (UKCP) Protocole d'accord (MoU) sur la thérapie de conversion au Royaume-Uni, signé par de nombreux organismes d'enregistrement professionnels, notamment le NCS, le BACP, le NHS, la British Psychological Society et le Royal College of General Practitioners (UKCP, 2017).

Pour résumer

Bien qu'il n'y ait pas de base de données officielle qui recueillerait les différents effets proposés en psychologie et suivrait leur réplication, des articles de psychologie réputés sont publiés dans des revues professionnelles et sont constamment réexaminés avec des méta-analyses et des recherches supplémentaires, également publiées dans des revues professionnelles. .

Les références

APA (2017). Principes éthiques des psychologues et code de conduite [En ligne]
Disponible sur : http://www.apa.org/ethics/code
PDF gratuit: http://www.apa.org/ethics/code/ethics-code-2017.pdf

BACP (2018). Cadre éthique pour les professions du conseil [En ligne]
Disponible sur : https://www.bacp.co.uk/events-and-resources/ethics-and-standards/introducing-the-new-ethical-framework-2018
PDF gratuit: https://www.bacp.co.uk/media/3103/bacp-ethical-framework-for-the-counselling-professions-2018.pdf

Hansson, S.O. (2013). Définition de la pseudoscience et de la science. Dans : Pigliucci, M. & Boudry, M. (Eds.) La philosophie de la pseudoscience, Chicago IL : University of Chicago Press. p. 61-77.
Entièrement lisible dans : Google Books sur https://books.google.co.uk/books?id=Pc4OAAAAQBAJ&lpg=PA61&dq=Hansson%2C%20S.%20O.%20(1996).%20Defining%20Pseudoscience.&lr&pg=PA61#v=onepage&q=Hansson ,%20S.%20O.%20(1996).%20Définition%20Pseudoscience.&f=false

SNC (2018) Code de déontologie [En ligne]
Disponible sur : https://www.nationalcounsellingsociety.org/about-us/code-of-ethics
Copie audio : https://youtu.be/zSjS0B7-sao
Copies en braille ou en grand format disponibles selon les besoins : https://www.nationalcounsellingsociety.org/about-us/equal-opportunities/accessibility/

Popper, K.R. (1959) La logique de la découverte scientifique. New York : Routledge

PsychologieArticle d'aujourd'hui (2016) Le « La psychologie est-elle une science ? » Débat [En ligne]
Disponible sur : https://www.psychologytoday.com/blog/theory-knowledge/201601/the-is-psychology-science-debate

UKCP (2017). Protocole d'accord (MoU) sur la thérapie de conversion au Royaume-Uni. [En ligne]
Disponible sur : https://www.psychotherapy.org.uk/about-ukcp/public-policy/conversion-therapy
PDF : http://www.psychotherapy.org.uk/wp-content/uploads/2017/10/UKCP-Memorandum-of-Understanding-on-Conversion-Therapy-in-the-UK.pdf


Formation continue pour les thérapeutes

Tous les membres de GoodTherapy peuvent accéder à des centaines d'heures d'événements de formation continue via Programme de formation continue GoodTherapy. GoodTherapy propose des événements en ligne en direct et enregistrés, tous disponibles sans frais supplémentaires pour les membres titulaires de certificats CE. Des opportunités de formation continue supplémentaires non fournies ou approuvées par GoodTherapy sont énumérées ci-dessous.

Le Centre iNLP offre une certification PNL reconnue internationalement, une formation de coach de vie accréditée par l'ICF et des programmes de développement personnel. Tous les programmes sont enseignés en ligne et par le biais de sessions en classe virtuelle ou de webinaires en direct. Des études de cas et une supervision de coaching sont intégrées à la formation pour créer des compétences de coaching et de thérapie dans le monde réel. Le Centre iNLP est dirigé par Mike Bundrant, conseiller en santé mentale à la retraite et formateur international en PNL. Avec plus de 20 ans d'expérience dans le domaine, Mike a été formé à de multiples modalités thérapeutiques et a travaillé avec une grande variété de populations en santé mentale. Les membres de GoodTherapy reçoivent 10 % de réduction sur toute formation iNLP. Mentionnez simplement GoodTherapy lorsque vous contactez le Centre iNLP.

Le Centre de récupération de la dépendance à Internet évalue et traite la dépendance à Internet pour les clients et les familles. Fondé par le Dr Kimberly Young, le centre offre des séances de counseling et de thérapie aux familles, aux couples et aux individus. Le site fournit également des outils de test, des articles et des ressources éducatives pour en savoir plus sur l'impact de la dépendance à Internet et sur les moyens de traiter ce problème de santé mentale croissant. Le centre propose également une formation continue et des cours à domicile pour les thérapeutes souhaitant en savoir plus sur la façon d'évaluer et de traiter la dépendance à Internet.

L'Association de Glendon propose des cours de FC et des webinaires sur des sujets tels que les relations/parentalité, le suicide, la violence et la thérapie vocale. La Dre Lisa Firestone donne activement des conférences au nom de l'Association de Glendon. Glendon.org soutient une mission visant à sauver des vies et à améliorer la santé mentale en abordant les problèmes sociaux liés au suicide, à la maltraitance des enfants, à la violence et à d'autres problèmes problématiques survenant dans les relations. Les façons dont l'Association Glendon soutient sa mission comprennent la recherche sur ces sujets et d'autres ainsi que par la sensibilisation du public et des ateliers. Le leadership de l'Association de Glendon est soutenu par Robert Firestone, PhD et Lisa Firestone, PhD, tous deux psychologues, conférenciers et auteurs accomplis sur des sujets liés à la thérapie vocale, au suicide, à l'éducation des enfants et à d'autres questions importantes.

L'institut Zur, fondé par Ofer Zur, PhD a été concrétisé et alimenté par sa passion pour la thérapie et les pratiques thérapeutiques. Le Dr Zur est né et a grandi en Israël par une éminente mère psychologue d'origine allemande et un père hongrois qui était un modèle de douceur et qui a suscité son intérêt pour la psychologie. Le Dr Zur, un psychologue agréé, consultant, auteur, chercheur et conférencier bien connu, basé en Californie, est l'un des précurseurs dans le développement de pratiques de psychothérapie éthiques et efficaces sans soins. Aujourd'hui, l'Institut Zur propose un large éventail de conférences en ligne et en personne liées à la thérapie, ainsi qu'un accès à des cours de formation continue en ligne créés par d'autres thérapeutes de premier plan.

BehavioralHealthCE.com offre une formation continue en ligne pour les professionnels de la santé mentale dans le domaine de la santé comportementale. La santé comportementale est axée sur l'intégration des connaissances biomédicales, comportementales et psychosociales pertinentes à la maladie et à la santé. Les principes de la santé comportementale peuvent être appliqués par une variété de disciplines professionnelles en santé mentale, notamment les conseillers, les travailleurs sociaux, les psychologues, les médecins, les infirmières et autres. BHCE détient un certain nombre d'approbations d'accréditation, notamment APA, ASWB, NBCC, CA-BBS (pour MFT, MFCC, LCSW), CA-BRN (infirmières), CA-BVMPT (infirmières professionnelles, techniciens en psychiatrie) et autres. Tous les cours sont fondés sur des preuves et écrits par des auteurs experts dans leurs domaines. Quelques sujets seulement incluent la gestion de la douleur, les entretiens de motivation, l'éthique, l'hypnose, la gestion et l'adaptation du handicap, la survie au cancer, le SSPT, la perte de poids et la collaboration en matière de soins de santé. Unique à BHCE, vous pouvez visualiser et suivre n'importe quel cours gratuitement et le stocker dans votre compte avant de décider d'acheter vos crédits CE. Les membres de GoodTherapy bénéficient d'une remise spéciale sur les cours BHCE, qui peuvent être trouvés dans la zone réservée aux membres. Veuillez vérifier le code actuel. Le code de réduction peut être utilisé sur autant de cours que vous le souhaitez et est simplement entré à la caisse. Étant donné que tous nos documents peuvent être consultés gratuitement, votre satisfaction est garantie. De nombreux cliniciens utiliseront également le matériel pour l'éducation des patients. Veuillez profiter de nos documents sur www.BehavioralHealthCE.com.


Meilleurs magazines et revues de psychologie pour les thérapeutes

Le domaine de la psychologie est en évolution rapide et en constante évolution. Bien que cela en fasse un domaine passionnant à étudier, rester à jour sur la recherche en constante évolution peut souvent s'avérer accablant.

Faire une simple recherche sur Google pour des magazines et des revues de psychologie renvoie des centaines de résultats et vous laisse souvent vous demander – “par où commencer ?” Avec des milliers de nouveaux articles et articles publiés chaque année dans des centaines de revues de psychologie et magazines, être bien lu et à jour semble presque une tâche impossible.

Chez TheraNest, nous voulions vous permettre de rester plus facilement au courant des recherches que vous devez savoir, c'est pourquoi nous avons rassemblé huit publications couvrant différents aspects du domaine de la psychologie que nous pensons que vous devriez envisager de lire. Que vous recherchiez une lecture légère sur des sujets qui vous intéressent ou une plongée profonde dans des perspectives de recherche lourde, il y a quelque chose pour vous sur cette liste.


Chapitre 2 : La recherche en psychologie : objectifs et idéaux

7. Après avoir lu des recherches sur le sujet des attitudes des étudiants envers les cours universitaires, Mark fait une étude pour savoir quelle est la matière préférée des étudiants à l'université. En cela, il constate que les étudiants en dernière année de psychologie préfèrent étudier la psychologie à tout autre sujet. Sur cette base, il conclut que la psychologie est le sujet le plus populaire. Cependant, Jane soutient que cette conclusion est fausse, car la recherche montre en fait que les étudiants préfèrent la matière qu'ils finissent par étudier. Quel est le fondement de son objection aux recherches de Mark ? [TY2.7]

  1. L'étude est invalide.
  2. L'étude n'est pas fiable.
  3. L'étude est non cumulative.
  4. L'étude est sans parcimonie.
  5. Aucune de ces réponses.

8. Si une découverte expérimentale est valide, laquelle des affirmations suivantes est vraie ?

  1. Il devrait être facile à reproduire
  2. Il soutient les prédictions expérimentales d'un chercheur
  3. Il soutient la théorie d'un chercheur
  4. Cela s'est produit pour la raison supposée par le chercheur
  5. Il apportera une contribution démontrable à la connaissance scientifique

9. Parmi les propositions suivantes, laquelle ne pas intéresser un comportementaliste ?

  1. Réaction d'une personne à une lumière clignotante.
  2. Différences dans les réponses de diverses personnes à une lumière clignotante.
  3. Les processus cognitifs associés à la réaction à un stimulus.
  4. L'impact d'un stimulus particulier sur le comportement.
  5. Les différents comportements qui découlent de l'exposition à différents stimuli.

10. Lequel des énoncés suivants est une mesure physiologique ?

  1. Une mesure du flux sanguin dans le cerveau d'une personne.
  2. Détails de l'arbre généalogique d'une personne.
  3. Réponse d'une personne aux questions d'un sondage.
  4. Réponse d'une personne aux questions d'une expérience.
  5. La préférence d'une personne pour un stimulus plutôt qu'un autre.

11. La théorie A explique le phénomène L, le phénomène M et le phénomène N en utilisant les principes J et K. La théorie B explique le phénomène L, le phénomène M et le phénomène N en utilisant uniquement le principe K. La théorie C explique le phénomène L et le phénomène N en utilisant les principes J et K. Laquelle des affirmations suivantes est vraie?

  1. La théorie A est la plus parcimonieuse.
  2. La théorie B est la plus parcimonieuse.
  3. La théorie C est la plus parcimonieuse.
  4. La théorie A et la théorie C sont également et plus parcimonieuses.
  5. La théorie A et la théorie B sont également et plus parcimonieuses.

12. "Un argument dans lequel la chose à expliquer est présentée comme l'explication (par exemple, où la capacité de mémoire est utilisée pour expliquer les performances de la mémoire)." De quel type d'argument est-ce une définition de glossaire ?

  1. Argument conceptuel
  2. Argument pratique
  3. Argument causal
  4. Argumentation circulaire
  5. Argument occasionnel

13. "L'objectif de rendre compte du nombre maximum de résultats empiriques en termes du plus petit nombre de principes théoriques." C'est une définition de glossaire de quel principe ?


Accédez à des ressources réservées au personnel enseignant et administratif.

Envie d'approfondir le livre ?

Ce site Web peut contenir des liens vers des sites Web internes et externes. Tous les liens inclus étaient actifs au moment du lancement du site Web. SAGE n'exploite pas ces sites Web externes et n'approuve pas nécessairement les opinions qui y sont exprimées. SAGE ne peut être tenu responsable de l'évolution du contenu ou de la nature des sites liés, car ces sites sont hors de notre contrôle et sujets à changement à notre insu. Si vous trouvez un lien inactif vers un site Web externe, essayez de localiser ce site Web à l'aide d'un moteur de recherche. SAGE s'efforcera de mettre à jour les liens inactifs ou rompus dans la mesure du possible.

Navigateur non pris en charge

Vous utilisez une version de navigateur qui n'est plus prise en charge par ce site Web et pourrait entraîner une expérience moins qu'optimale.


Ressources pour une recherche en psychologie fiable - Psychologie

Mise à jour de décembre 2020 : un e-mail de phishing circule à propos d'un poste rémunéré dans le laboratoire du Dr Margaret Beier qui est une arnaque. La correspondance avec le Dr Beier ou son laboratoire se fera via les adresses e-mail officielles de Rice.

Nos programmes d'études supérieures en sciences psychologiques sont conçus pour les étudiants souhaitant poursuivre des études de maîtrise et de doctorat. diplômes et poursuivre dans l'enseignement et la recherche de niveau universitaire, ou pour travailler dans des milieux appliqués qui exigent ces diplômes. La flexibilité du programme et les opportunités de collaboration sans précédent se traduisent par des stages de troisième cycle réussis et des réalisations professionnelles continues pour nos étudiants.

Notre programme de doctorat est unique en ce que notre faculté, avec nos étudiants diplômés, travaille dans des groupes d'intérêt pour la recherche (RIG) permettant des programmes sur mesure basés sur des intérêts de recherche communs. Cet environnement collaboratif encourage les interactions mentor/étudiant faciles que nos étudiants continuent d'apprécier même après l'obtention de leur diplôme.

Indépendamment de notre programme de doctorat, nous proposons également deux masters professionnels différents :

Master (MA) Interaction Homme-Machine & Facteurs Humains: Ce programme à temps plein de 2 ans élargira les connaissances des étudiants sur les concepts et méthodes critiques en psychologie, et sur la façon d'appliquer ces concepts à des problèmes du monde réel. Les diplômés du programme seront bien placés pour diriger les facteurs humains et les efforts d'interaction homme-machine dans un large éventail d'industries, notamment l'informatique / les télécommunications, les soins de santé, la défense, le commerce électronique et l'énergie.

Master (MA) de psychologie industrielle et organisationnelle: Ce programme de 2 ans à temps plein offre aux étudiants une formation de deuxième cycle dans un domaine appliqué de la psychologie pour lequel il existe une très forte demande. Les étudiants acquièrent des connaissances scientifiques et pratiques sur la nature de la psychologie du travail et du lieu de travail, l'avenir du travail et un ensemble approfondi de compétences méthodologiques et statistiques. Les diplômés du programme seront bien placés pour travailler dans une grande variété de milieux d'affaires, à but non lucratif et gouvernementaux, sur des projets allant de la sécurité médicale à la promotion de cultures inclusives (et à la prévention du harcèlement).

Nous faisons NE PAS offrir des programmes de doctorat ou de maîtrise en :
- Psychologie clinique
- psychologie du conseil
- psychologie éducative
- psychologie scolaire
- psychologie médico-légale
- psychologie du sport

Nous faisons NE PAS offrir des diplômes de maîtrise, sauf en tant qu'étape menant au doctorat, ou pour les étudiants inscrits à nos programmes de maîtrise professionnelle en interaction homme-machine et facteurs humains et psychologie industrielle-organisationnelle.

Les Groupes d'Intérêt de Recherche (RIG) au sein du programme doctoral

Neurosciences cognitives et affectives : Le RIG des neurosciences cognitives et affectives cherche à comprendre la relation entre le cerveau humain et les formes supérieures de comportement, y compris la sensation, la perception, l'attention, la mémoire, le langage, la cognition sociale, les émotions, la régulation des émotions et la santé.

Psychologie de la santé et médecine comportementale : Le RIG de psychologie de la santé et de médecine comportementale examine l'interaction des facteurs psychologiques, sociaux, biologiques et comportementaux qui améliorent, préservent ou menacent le bien-être mental et physique.

Facteurs humains/Interaction homme-machine : Le RIG Facteurs Humains/Interaction Homme-Machine étudie les interactions entre les humains et d'autres éléments d'un système. Nous sommes particulièrement concernés par l'interaction des humains avec les systèmes informatiques.

Psychologie industrielle/organisationnelle : Le RIG Industriel et Organisationnel (I/O) étudie le comportement humain dans des situations organisationnelles et de travail. Les sujets comprennent la motivation au travail, le vieillissement de la main-d'œuvre, la discrimination sur le lieu de travail, le rendement au travail et la formation en équipe.

Psychométrie et psychologie quantitative : La science psychologique dépend de manière critique de données fiables, exactes, valides et justes. Au service de cet objectif, Ph.D. les étudiants du RIG de psychométrie et de psychologie quantitative acquièrent des compétences spécialisées liées à la modélisation et à l'analyse statistiques du développement substantiel et à l'interprétation qui en résulte des mesures, expériences et interventions psychologiques.

Le programme de doctorat a une forte orientation vers la recherche, et que les étudiants envisagent ou non de poursuivre une carrière dans la recherche, ils devraient passer une grande partie de leurs années d'études supérieures activement à la recherche.

Master of Arts en interaction homme-machine et facteurs humains

Pour plus d'informations sur notre nouveau programme de maîtrise professionnelle, veuillez visiter: https://psychology.rice.edu/MHCIHF.

Master of Arts en psychologie industrielle et organisationnelle

Pour plus d'informations sur notre nouveau programme de maîtrise professionnelle, veuillez visiter: https://psychology.rice.edu/MIOP.

Collaborations extérieures

Les étudiants s'engagent dans des cours interdisciplinaires et participent à des opportunités de recherche grâce à des liens de collaboration avec des institutions médicales de renommée mondiale à proximité du Texas Medical Center (TMC) et de la NASA.


Formation continue pour les thérapeutes

Tous les membres de GoodTherapy peuvent accéder à des centaines d'heures d'événements de formation continue via Programme de formation continue GoodTherapy. GoodTherapy propose des événements en ligne en direct et enregistrés, tous disponibles sans frais supplémentaires pour les membres titulaires de certificats CE. Des opportunités de formation continue supplémentaires non fournies ou approuvées par GoodTherapy sont énumérées ci-dessous.

Le Centre iNLP offre une certification PNL reconnue internationalement, une formation de coach de vie accréditée par l'ICF et des programmes de développement personnel. Tous les programmes sont enseignés en ligne et par le biais de sessions en classe virtuelle ou de webinaires en direct. Des études de cas et une supervision de coaching sont intégrées à la formation pour créer des compétences de coaching et de thérapie dans le monde réel. Le Centre iNLP est dirigé par Mike Bundrant, conseiller en santé mentale à la retraite et formateur international en PNL. Avec plus de 20 ans d'expérience dans le domaine, Mike a été formé à de multiples modalités thérapeutiques et a travaillé avec une grande variété de populations en santé mentale. Les membres de GoodTherapy reçoivent 10 % de réduction sur toute formation iNLP. Mentionnez simplement GoodTherapy lorsque vous contactez le Centre iNLP.

Le Centre de récupération de la dépendance à Internet évalue et traite la dépendance à Internet pour les clients et les familles. Fondé par le Dr Kimberly Young, le centre offre des séances de counseling et de thérapie aux familles, aux couples et aux individus. Le site fournit également des outils de test, des articles et des ressources éducatives pour en savoir plus sur l'impact de la dépendance à Internet et sur les moyens de traiter ce problème de santé mentale croissant. Le centre propose également une formation continue et des cours à domicile pour les thérapeutes souhaitant en savoir plus sur la façon d'évaluer et de traiter la dépendance à Internet.

L'Association de Glendon propose des cours de FC et des webinaires sur des sujets tels que les relations/parentalité, le suicide, la violence et la thérapie vocale. La Dre Lisa Firestone donne activement des conférences au nom de l'Association de Glendon. Glendon.org soutient une mission visant à sauver des vies et à améliorer la santé mentale en abordant les problèmes sociaux liés au suicide, à la maltraitance des enfants, à la violence et à d'autres problèmes problématiques survenant dans les relations. Les façons dont l'Association Glendon soutient sa mission comprennent la recherche sur ces sujets et d'autres ainsi que par la sensibilisation du public et des ateliers. Le leadership de l'Association de Glendon est soutenu par Robert Firestone, PhD et Lisa Firestone, PhD, tous deux psychologues, conférenciers et auteurs accomplis sur des sujets liés à la thérapie vocale, au suicide, à l'éducation des enfants et à d'autres questions importantes.

L'institut Zur, fondé par Ofer Zur, PhD a été concrétisé et alimenté par sa passion pour la thérapie et les pratiques thérapeutiques. Le Dr Zur est né et a grandi en Israël par une éminente mère psychologue d'origine allemande et un père hongrois qui était un modèle de douceur et qui a suscité son intérêt pour la psychologie. Le Dr Zur, psychologue, consultant, auteur, chercheur et conférencier agréé bien connu, basé en Californie, est l'un des précurseurs dans le développement de pratiques de psychothérapie sans soins gérés, éthiques et efficaces. Aujourd'hui, l'Institut Zur propose un large éventail de conférences en ligne et en personne liées à la thérapie, ainsi qu'un accès à des cours de formation continue en ligne créés par d'autres thérapeutes de premier plan.

BehavioralHealthCE.com offre une formation continue en ligne pour les professionnels de la santé mentale dans le domaine de la santé comportementale. La santé comportementale est axée sur l'intégration des connaissances biomédicales, comportementales et psychosociales pertinentes à la maladie et à la santé. Principles of behavioral health can be applied by a variety of professional mental health disciplines including counselors, social workers, psychologists, physicians, nurses, and others. BHCE holds a number of accreditation approvals including APA, ASWB, NBCC, CA-BBS (for MFT, MFCC, LCSW), CA-BRN (nursing), CA- BVMPT (vocational nursing, psychiatric technicians) and others. All courses are evidenced-based and written by expert authors in their fields. Just a few topics include pain management, motivational interviewing, ethics, hypnosis, disability management and coping, cancer survivorship, PTSD, weight loss, and healthcare collaboration. Unique to BHCE, you can view and complete any course for free and store it in your account before deciding to purchase your CE credits. GoodTherapy members receive a special discount on BHCE courses, which can be found in the Members Only area. Please check for the current code. The discount code can be used on as many courses as you like and is simply entered at checkout. Since all of our materials can be viewed for free, your satisfaction is guaranteed. Many clinicians will also use the materials for patient education. Please enjoy our materials at www.BehavioralHealthCE.com.


Access resources that are only available to Faculty and Administrative Staff.

Want to explore the book further?

This website may contain links to both internal and external websites. All links included were active at the time the website was launched. SAGE does not operate these external websites and does not necessarily endorse the views expressed within them. SAGE cannot take responsibility for the changing content or nature of linked sites, as these sites are outside of our control and subject to change without our knowledge. If you do find an inactive link to an external website, please try to locate that website by using a search engine. SAGE will endeavour to update inactive or broken links when possible.

Browser not supported

You are using a browser version that is no longer supported by this website and could result in a less-than-optimal experience.


Chapter 2: Research in Psychology: Objectives and Ideals

7. After reading some research on the topic of students’ attitudes to university courses, Mark does a study to find out what students’ favourite subject at university is. In this he finds that final-year psychology students prefer studying psychology to any other subject. On this basis he concludes that psychology is the most popular subject. However, Jane argues that this conclusion is wrong as the research actually shows that students prefer the subject they end up studying. What is the basis of her objection to Mark’s research? [TY2.7]

  1. The study is invalid.
  2. The study is unreliable.
  3. The study is non-cumulative.
  4. The study is unparsimonious.
  5. Aucune de ces réponses.

8. If an experimental finding is valid, which of the following statements is true?

  1. It should be easy to replicate
  2. It supports a researcher's experimental predictions
  3. It supports a researcher's theory
  4. It occurred for the reason hypothesised by the researcher
  5. It will make a demonstrable contribution to scientific knowledge

9. Which of the following would ne pas be of interest to a behaviourist?

  1. A person's reaction to a flashing light.
  2. Differences in various people's responses to a flashing light.
  3. The cognitive processes associated with reaction to a stimulus.
  4. The impact of a particular stimulus on behaviour.
  5. The different behaviours that arise from exposure to different stimuli.

10. Which of the following is a physiological measure?

  1. A measure of blood flow through a person's brain.
  2. Details of a person's family tree.
  3. A person's response to questions on a survey.
  4. A person's response to questions in an experiment.
  5. The preference a person shows for one stimulus rather than another.

11. Theory A explains phenomenon L, phenomenon M and phenomenon N using principles J and K. Theory B explains phenomenon L, phenomenon M, and phenomenon N using only principle K. Theory C explains phenomenon L and phenomenon N using principles J and K. Which of the following statements is true?

  1. Theory A is the most parsimonious.
  2. Theory B is the most parsimonious.
  3. Theory C is the most parsimonious.
  4. Theory A and Theory C are equally and most parsimonious.
  5. Theory A and Theory B are equally and most parsimonious.

12. “An argument in which the thing to be explained is presented as the explanation (e.g. where memory ability is used to explain memory performance).” What type of argument is this a glossary definition of?

  1. Conceptual argument
  2. Convenient argument
  3. Causal argument
  4. Circular argument
  5. Casual argument

13. “The goal of accounting for the maximum number of empirical findings in terms of the smallest number of theoretical principles.” This a glossary definition of which principle?


Top Psychology Magazines and Journals for Therapists

The field of psychology is fast-paced and constantly changing. Though this makes it an exciting field to study, staying up to date on the continuously evolving research can often prove to be overwhelming.

Doing a simple Google search for psychology magazines and journals returns hundreds of results and often leaves you wondering– “where do I even begin?” With thousands of new articles and papers being published each year in hundreds of different psychology journals and magazines, being well-read and up-to-date almost seems an impossible task.

Here at TheraNest we wanted to make it easier for you to stay on top of the research you need to know, that’s why we collected eight publications covering different aspects of the field of psychology that we think you should consider reading. Whether you are looking for a light read on topics that interest you or a deep dive into research-heavy perspectives, there is something for you on this list.


The Open Access Journal of Forensic Psychology

Launched in 2009, The Open Access Journal of Forensic Psychology is a professional, peer-reviewed journal created by and for forensic psychologists. It is free to anyone with Internet access.

You can access every article published in the The Open Access Journal of Forensic Psychology by਌licking Here 


Research Participant Pool

Research is an important component of the science of psychology. Students gain a better understanding of the discipline through direct experience with psychological research.

Information for Participants

Introduction to Psychology (PSYC101) Students

All PSYC101 students must complete a research requirement. The Intro (I) Pool consists of students in Psyc 101 courses seeking to fulfill the research requirement via research participation. To find “I” study opportunities, visit the Research Participant Pool Website or download the free Sona Mobile app. See course materials for more information.

General Participants

The General (G) Pool consists of students enrolled in psychology courses that offer extra credit for research participation. This includes most, but not all, psychology courses in a given semester.

We know not everyone needs extra credit, so please keep in mind that participation in these studies allows you to gain invaluable first-hand experience with psychological research. In some cases, it may give you ideas for a research project that you may pursue in upper division lab courses or in independent research. It also will give you tangible examples of some of the research techniques that you may be studying in your class.

To find “G” study opportunities visit the Research Participant Pool Website or download the free Sona Mobile app. See course materials for more information.

Earning Credit

Current credit totals and credit status are available any point in the semester by logging in to the Research Participant Pool Website and viewing the “My Schedule and Credits” area.

The Research Participant Pool Manager plans to update credit totals each Monday throughout the semester. In some cases there may be an extended delay, but the system, by design, does not “miss” sending you study reminders or any of the record of your participation if you did indeed participate and correct codes are provided. Your research credit information will automatically be sent to your instructor at the end of the semester.

Psychology Research Data Collection Raffle

Students who are not in a class that offers extra credit for research participation but still want to participate in research can enter the Psychology Research Data Collection Raffle. For each study completed, one can choose to be entered in a raffle to win one of three $50 prizes.

Throughout the academic year, the research participant pool manager will send all-student emails to recruit participants for research opportunities. Most projects will be online studies a link to the study will be included in the recruitment notice. Other projects may involve an in-person session the recruitment notice will include instructions for study sign-up. One to two raffle entries will be earned per online survey and four or more raffle entries will be earned per standard lab study (final # is dependent on study length.)

Who can participate?

Restrictions
  • One must be 18 or older to participate in research studies or have a parental consent form on file with the Research Participant Pool Manager.
  • Some studies have eligibility requirements (e.g., females only, males only, part of a military family, certain majors) please note and adhere to them
  • Students in eligible psychology classes may complete the announced studies for extra credit only if they sign up for a study time-slot using the Research Participant Pool Website
  • Those who are eligible to earn extra credit may not enter the raffle instead
Participant Rights

Rest assured that every study has been approved by the Institutional Review Board (IRB).

  • One has the right to choose not to participate you are volunteering
  • One has the right to an explanation including questions of any study before agreeing to participate. If you decide to take part in the study, you will be asked to sign the informed consent form. Please take your time and read over this document carefully so that you understand the potential benefits and risks associated with participating in the study.
  • Everything said or done during a research project is strictly confidential. Information will be given only to the researchers who carry out the study or to those who make sure that the study is safe and carried out the way it was planned.
  • If, for any reason, one suddenly decides that they would rather not participate in a research project, they can just notify the researcher and leave.
  • Please take participation in research seriously. Pay attention to instructions and put forth your best effort.
  • If you are completing online studies, make sure that you do so in an environment that is not distracting and that you have the time and energy to undertake the task (i.e, be sure you can complete the survey in one sitting- not starting it going off to dinner and then finishing it afterwards, do not take surveys if you are under the influence or if you are extremely tired).
  • After participating in a study, be sure to read the debriefing information carefully. Some will ask this of you explicitly, but in general do not discuss the content you completed with other students who could be potential participants.

Get the Most Out of Your Research Participation

All participants will be provided with feedback concerning the purposes and expectations of the studies in which they participate during a debriefing period. Participants are strongly encouraged to ask questions during this time. Often one gets as much out of the discussion following the experiment as during their actual study participation. Researchers will be more than happy to discuss any aspect of their study (some aspects might not be able to be divulged at the time the study is being conducted but you can request follow-up information when the study is completed). Basically, one will get as much out of the experience as they put into it.

Many advances in knowledge would not have been possible without individuals willing to participate. Participants can help scientists find out more about how the human body and mind work and help other people. By participating in research, students provide a very valuable service to the psychology department. Their contribution in this regard is highly valued and much appreciated.


Features of Science

The general scientific approach has three fundamental features (Stanovich, 2010) [1] . Le premier est systematic empiricism. Empiricism refers to learning based on observation, and scientists learn about the natural world systematically, by carefully planning, making, recording, and analyzing observations of it. As we will see, logical reasoning and even creativity play important roles in science too, but scientists are unique in their insistence on checking their ideas about the way the world is against their systematic observations. Notice, for example, that Mehl and his colleagues did not trust other people’s stereotypes or even their own informal observations. Instead, they systematically recorded, counted, and compared the number of words spoken by a large sample of women and men. Furthermore, when their systematic observations turned out to conflict with people’s stereotypes, they trusted their systematic observations.

The second feature of the scientific approach—which follows in a straightforward way from the first—is that it is concerned with empirical questions. These are questions about the way the world actually is and, therefore, can be answered by systematically observing it. The question of whether women talk more than men is empirical in this way. Either women really do talk more than men or they do not, and this can be determined by systematically observing how much women and men actually talk. Having said this, there are many interesting and important questions that are not empirically testable and that science is not in a position to answer. Among these are questions about values—whether things are good or bad, just or unjust, or beautiful or ugly, and how the world devrait être. So although the question of whether a stereotype is accurate or inaccurate is an empirically testable one that science can answer, the question—or, rather, the value judgment—of whether it is wrong for people to hold inaccurate stereotypes is not. Similarly, the question of whether criminal behavior has a genetic basis is an empirical question, but the question of what actions ought to be considered illegal is not. It is especially important for researchers in psychology to be mindful of this distinction.

The third feature of science is that it creates public knowledge. After asking their empirical questions, making their systematic observations, and drawing their conclusions, scientists publish their work. This usually means writing an article for publication in a professional journal, in which they put their research question in the context of previous research, describe in detail the methods they used to answer their question, and clearly present their results and conclusions. Increasingly, scientists are opting to publish their work in open access journals, in which the articles are freely available to all – scientists and nonscientists alike. This important choice allows publicly-funded research to create knowledge that is truly public.

Publication is an essential feature of science for two reasons. One is that science is a social process—a large-scale collaboration among many researchers distributed across both time and space. Our current scientific knowledge of most topics is based on many different studies conducted by many different researchers who have shared their work publicly over many years. The second is that publication allows science to be self-correcting. Individual scientists understand that, despite their best efforts, their methods can be flawed and their conclusions incorrect. Publication allows others in the scientific community to detect and correct these errors so that, over time, scientific knowledge increasingly reflects the way the world actually is.

A good example of the self-correcting nature of science is the “Many Labs Replication Project” – a large and coordinated effort by prominent psychological scientists around the world to attempt to replicate findings from 13 classic and contemporary studies (Klein et al., 2013) [2] . One of the findings selected by these researchers for replication was the fascinating effect, first reported by Simone Schnall and her colleagues at the University of Plymouth, that washing one’s hands leads people to view moral transgressions—ranging from keeping money inside a found wallet to using a kitten for sexual arousal—as less wrong (Schnall, Benton, & Harvey, 2008) [3] . If reliable, this effect might help explain why so many religious traditions associate physical cleanliness with moral purity. However, despite using the same materials and nearly identical procedures with a much larger sample, the “Many Labs” researchers were unable to replicate the original finding (Johnson, Cheung, & Donnellan, 2013) [4] , suggesting that the original finding may have stemmed from the relatively small sample size (which can lead to unreliable results) used in the original study. To be clear, at this stage we are still unable to definitively conclude that the handwashing effect does not exist however, the effort that has gone into testing its reliability certainly demonstrates the collaborative and cautious nature of scientific progress.


PsychTeacher

Fiabilité
It is important that psychology research can easily be repeated and yield the same results each time. Reliability refers to the extent to which the measurement of a particular behaviour is consistent.

Assessing and improving reliability
In order to be able to class a test or research method as reliable, it must yield consistent results each time it is used. Of course, the exact same results will not be obtained each time as participants and situations vary, but a strong positive correlation between the results of the same test will indicate reliability.

Assessing and improving reliability of observers
An observational research study using more than one observer needs to be assessed for reliability. If different observers provide significantly different observations of the same behaviour, then the data provided by those observers is unreliable. Observer reliability can therefore be assessed by correlating the data provided by the observers.

  • Training observers in the observation techniques being used and making sure everyone agrees with them.
  • Ensuring behaviour categories are correctly and objectively operationalised. This means that the behaviour being observed can only be that behaviour. For example, &ldquoaggressive behaviour&rdquo is subjective and not operationalised, but &ldquopushing&rdquo is objective and operationalised.
  • Les split-half method involves randomly choosing half the questions on the test and comparing the results with the other half. If there is a significant positive correlation between the two halves then the questions are reliable. Using the split-half method means the same participant can be used without having to wait for them to &lsquoforget&rsquo the questions between the two halves of the test, and it is therefore a quick and easy way to establish reliability. However it can only be effective with large questionnaires in which all questions measure the behaviour being researched.
  • Les test-retest method involves administering an entire test to a participant, waiting for them to &lsquoforget&rsquo the questions (which could take several months), and then readministering the test. If the results from both presentations of the test significantly positively correlate then it is a reliable test. The disadvantages of the test-retest method are that it takes a long time for results to be obtained, and if too long an interval has been used then the participant may have changed in themselves which may mean a test is declared unreliable when it is in fact reliable. The advantage is that every question is checked for reliability.


Validité
Validity refers to the extent to which a research technique actually measures the behaviour it is claimed to measure. For example, a relationship questionnaire is not a valid measure of aggression.

  • Population validity refers to the extent to which the results can be generalised to groups of people other than the sample of participants used. Much psychological research uses university students as participants, e.g. Asch (1959), and it is difficult to say for sure that the results can be generalised to anyone other than university students.
  • Validité écologique refers to the extent to which the task used in a research study is representative of real life. Research into eyewitness testimony, for example, has generally lacked ecological validity as participants viewed incidents on video screens rather than in real life.
  • Face validity is a subjective assessment of whether or not a test appears to measure the behaviour it claims to. It is subjective and therefore not a particularly strong method with which to assess validity.
  • Validité du contenu is an objective assessment of the items in a test to establish whether or not they all relate to and measure the behaviour in question.
  • Concurrent validity is a comparison between two tests of a particular behaviour. One test has already been established as a valid measure of the behaviour, and the other test is the new one. If the results from both old and new tests significantly correlate then the new test is valid.
  • Validité prédictive refers to how well a test predicts future behaviour. An example of this is a diagnostic test for a mental health problem such as depression. If the test is a valid measure of depression and accurately diagnoses depression, then there will be a significant positive correlation between the test scores and the outcome for the patient.

A Level exam tips
Answering exam questions (PSYA1 AQA A specification)
These tend to be 1 or 2 mark questions focused on showing you understand how to assess and improve reliability or validity. If the questions states &lsquoDescribe one method of assessing and improving the validity of (the test in the question stem)&rsquo then it would be perfectly adequate to give the answer, &ldquoA valid test is one that measures the behaviour it is supposed to. It can be assessed using concurrent validity in which the test is compared with an established one, and if there is a significant positive correlation then the new test is probably a valid one.&rdquo


Voir la vidéo: La recherche documentaire: comment trouver les bons documents et les bonnes sources (Août 2022).